Panama – Une fin en apothéose

Du 23 Juillet au 16 Aout 2018

 

Arrivés depuis Carthagène en milieu d’aprèm, nous avons la chance d’être accueilli à l’aéroport par Thibaut mon ami d’enfance qui habite en expat à Panama depuis 1 ans.

Retrouvailles d’amis d’enfance!
Arrivée à Panama City

Il n’est pas facile de terminer un voyage comme le nôtre. Nous avons vécu tellement de choses depuis 8 mois. Dans l’ensemble à part quelques hôtels très moyens et quelque ajustement qu’on aurait fait à notre itinéraire après coup:  plus de temps en Thaïlande, on aurait zappé le Laos que nous avons juste effleuré, pris un visa 60 jours pour l’Indonésie pour en voir plus, passé moins de temps en Nouvelle Zélande, plus de temps en Colombie ; on est super heureux des choix que nous avons fait.

Faire un tour du Monde, comparé à notre voyage en AmSud il y a 15 ans, permet de voir énormément de choses différentes et il n’y a jamais vraiment eu de lassitude à manger toujours la même nourriture, à voir un peu toujours le même genre de paysage etc…

Et ce n’est pas facile pour un pays de « passer en dernier » car dans chaque pays jusqu’à présent nous avons eut ce petit plus qui l’a rendu unique et le Panama passant en dernier il faut lui trouver son côté unique. Et puis on aimerait bien que cela se termine en feu d’artifice.

Et au début on a eu un peu peur de s’être plantés. Quand on est arrivé au Panama, le ciel était tout gris, on n’a pas vu le soleil pendant 5 jours ;  du coup la ville de Panama City en elle-même ne nous a pas fait une super impression. La vieille ville est très jolie mais quand on arrive de Carthagène en Colombie cela ne fait pas le même effet.

On s’est demandé si le Panama n’allait pas être pour nous comme une « sous-Colombie » en plus cher et avec des gens moins sympa (il faut admettre que les Panaméens sont moins accueillant que les Colombiens)

A l’origine, nous avions décidé d’aller au Panama car le pays est réputé pour être un super pays en terme de biodiversité, de plages etc.. Le Costa Rica voisin a énormément la cote chez lez voyageurs et le Panama n’a rien à lui envier sauf qu’il est deux fois moins cher. Cela nous paraissait être un bon plan !

Notre « chez nous » pendant 5 jours

Heureusement le fait  d’être accueilli chez Thibaut et Maret dans de super conditions a rendu notre séjour super agréable malgré le temps très moyen .

Nous étions logés dans leur super appartement avec vue sur le Pacifique et nous nous sommes posés 4 jours avec grand plaisir. Les enfants ont sorti tous les playmo qui leur manquaient tant depuis 8 mois.

Nous avons fait une journée de visite de la vieille ville, une journée de visite du canal, une journée à ne pas sortir de l’appart pour travailler sur notre itinéraire au Panama, rattraper le retard du blog, du carnet de bord etc…

Contraste entre vieille ville et ville moderne

Ecluse de Miraflores, entrée du Canal De Panama côté Pacifique
Pour les marins sur leur bateau en combinaison de « Gantanamo » le passage du canal est aussi mythique

Visite du musée du Canal

Mais à cause du manque de soleil et la pluie persistante (normalement nous étions plutôt en saison sèche mais il pleuvait des cordes depuis des semaines) le moral était moyen haut ». On était limite sur le point de prendre des billets d’avion pour aller se faire une semaine de « All Inclusive » à Punta Cana histoire de finir sur une note ensoleillée.

Les choses ont commencé à changer après quelque jours plus à l’intérieur des Terre à El Valle avec Thibaut, deux chouettes rando et un passage à la plage.

Petit stop sur la côte à Santa Clara
El Valle
La rando El Gaital à El Valle

Trek de la Indiana Dormida à El Valle

Et puis ensuite nous avons fait la visite du village Embera avec Anne Sophie une française expatriée (agence agence destination Panama), et là on a eu un coup de cœur : la rencontre avec les indiens, les échanges avec les enfants, la vie dans le village, la nuit à l’air libre dans les hamacs, le paresseux comme voisin de chambre.

En route pour le village des indiens Embera

Préparation du déjeuner

Les enfants du village
Les danses

Jeux avec les enfants dans la rivière

Notre palace pour la nuit

Echanges culturels…
Notre voisin de chambrée paresseux

Une nuit dans la jungle!
Visite de l’école du village

Pour aller à l’école (publique et gratuite) les enfants sont obligés de porter l’uniforme. Interdiction d’aller à l’école de la nation en costume traditionnels. De même, lorsque les Emberas vont à la ville, ils doivent s’habiller et ne peuvent s’y promener juste vêtus de leur pagne.

Chacun aura eu droit à son petit tatouage….
Retour à la vie « normale »

Nous étions super fiers de nos enfants qui ont dormi dans la jungle comme si c’était normal, ils se sont sacrément endurcis depuis qu’on est parti et sont capable de dormir un peu n’importe où maintenant !! C’est vraiment une super expérience et très différente de ce que nous avions fait jusqu’à présent.

Ca y est le Panama avait son côté unique dans le voyage !

Et puis on a enchaîné avec Boquete, la montagne, les champs de café, les randonnées et du rafting en famille!

En route pour le rafting

En pleine action

Boquete!

Notre chouette hôtel dans les champs de café

Dernières randos!
Les champs de café

 

Et surtout ensuite Boca Chica et le golfe de Chiriqui. L’endroit est assez méconnu et vraiment peu touristique. Nous sommes restés 3 nuits dans un hôtel sur la Isla Brava. Juillet – Septembre est la période des baleines et nous étions en plein dedans alors nous avons fait l’excursion « baleine » vers les îles alentours. Nous avons tellement aimé et c’était des prix tellement bas par rapport à ce qu’on avait pu voir à Panama City que nous l’avons fait 3 jours d’affilé. Dans le golfe de Chiriqui il y a bcp plus de baleines que de touristes alors on les voit très facilement et dans de supers conditions !

Si vous suivez notre blog vous savez qu’on est plutôt attirés par le côté mer dans les différents pays que nous avons traversés. Et les rencontres avec les baleines à bosses ont vraiment été des moments émouvants et magnifiques.

En route pour l’île de Isla Brava
Sortie pour aller voir les baleines

Pause déjeuner sur une île déserte

Notre hotel

Le Panama tenait toutes ses promesses et nous étions super heureux de notre choix de dernier pays.

On se prend même à rêver d’investissements ici 🙂

Puis une escale à Santa Catalina le haut lieu du surf au Panama et où nous avons fait 3 jours de surf, cours collectif en famille, sessions de 2-3 heures dans l’eau à se faire retourner par les vagues et à finalement réussir à chacun sortir. Pour moi c’était aussi une sorte de révélation, je n’avais jamais vraiment fait de surf et j’ai adoré ce sport comme aucun auparavant. A refaire donc.

En route pour la plage et le surf
Mes petits champions de surf

Bodyboard
Petit surfeur en action!

Et pour terminer après un avant dernier passage à Panama City dans l’appartement de Thibaut qui nous aura servi de base arrière pendant ces 3 semaines et demi, nous prenons la direction de la côté caraïbe (côté Atlantique) pour aller chez Grégoire et Alix, ami de ma Tante, qui ont une maison de Robinson au milieu de la jungle depuis 30 ans. La route qui mène au chemin qui mène à la maison ne figure même pas sur les cartes.

Nous avons été reçus comme des rois et avons passé là les 4 derniers jours de notre tour du Monde.

En route pour la maison de Robinson

Au début nous pensions plutôt terminer notre voyage à 5 en petit comité pour marquer le coup mais en réalité, finir en étant chez des amis dans une ambiance chaleureuse, était une excellente façon de conclure un voyage comme le nôtre sans tomber dans la nostalgie du « c’est notre dernier repas à 5 du tour du Monde » ou « c’est la dernière fois qu’on fait ceci » etc…

Nous avons passé 4 jours hors du temps à nous promener en Jungle (la vraie jungle au bout du jardin) ; à nous baigner au pied de la maison ou dans la mangrove et à profiter de la vue.

Sortie en bateau


Puis un dernier passage par Panama City, un ultime bouclage de sacs, et beaucoup beaucoup de nostalgie de se dire que c’est la fin de notre aventure.

Dernier Uber à Panama
Lever de soleil sur Panama

Puis un long voyage de 27 heures qui nous emmène de Panama à Miami, puis de Miami à Lisbonne, de Lisbonne à Orly où nous sommes accueillis par Thibaut et Aurélie qui (hasard!) partent quelques heures plus tard depuis Orly vers les US. Et enfin Paris Gare de Lyon et le TGV pour Perrache.

Transit à Lisbonne
Dernier vol pour Paris

A chaque étape du voyage du retour, la fin de notre aventure se concrétise de plus en plus. Le retour en Europe et à l’Euro, le retour en France… Et au moment de sortir de la zone internationale à Orly après avoir récupéré nos bagages nous n’en menons pas large et nous demandons avec Capucine ce que nous faisons ici…..

Ca y est c’est la fin…
Accueillis à Orly par Thibault et Aurélie
Train pour Lyon
Les copains à Perrache
Retrouvailles avec la maison

Voilà cette parenthèse enchantée se termine et on se dit tous les deux « Vivement le prochain voyage ».

 

 

 

 

2 commentaires

  1. Merci Dams pour ce dernier rapport !!! A nous aussi, ça va manquer !
    Merci à toi, Capu, Hadrien, Coline, Cléme,,t de nous avoir partagé plein de merveilles et de découvertes ! Je vous M

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *