Ile de Pâques – Voyage en terre mystérieuse

Du 26 Juin au 30 Juin 2018

A la base, l’île de Pâques était sur ma liste de pays plus que sur la liste de Capu. Sans être un grand passionné de l’histoire de ce pays, j’avais quand même envie d’en savoir plus et d’aller voir ce qu’il se passait là bas.

L’île de Paques est une destination un peu réservée aux passionnés et aux « Tour-du-Mondistes » car il n’y a que deux vols possibles depuis  Papeete en Polynésie ou Santiago du Chili. On n’y vient pas par hasard.

Arrivée à l’île de Pâques
Premier repas sur l’île de Pâques

Nous avons passé 4 journées pleines sur place et on regrette de ne pas avoir prévu plus dans notre itinéraire car nous sommes vraiment tombés sous le charme de cet endroit si particulier.

Même si l’île est petite, c’est vraiment un endroit où l’on pourrait facilement se poser 5-10 jours facilement pour vivre au rythme de l’île et de ses habitants, en plus des différents sites à visiter.

Le Port de Hanga Roa la seule « ville »de l’île de Pâques
Notre premier Moai

L’île a connu ces 25 dernières années une fréquentation en hausse exponentielle. De 8.000 visiteurs par an à l’époque, elle est passée à 120.000 visiteurs par an en 2018. Les puristes de la belle époque diront sans doute qu’aujourd’hui l’île est dépassée par son succès et qu’elle n’a plus l’authenticité d’antan mais pour notre part, la magie a opéré pleinement! Et en dehors des « Must DO » : le lever de soleil à Tongariki et le coucher de soleil à Tahai, on peut encore visiter les sites tout seuls sans être dérangés par la foule. Nous nous sommes même retrouvés les seuls visiteurs sur le site de Tongariki pendant une demi heure une fois la foule du lever de soleil partie.

Notre Cabanas avec petit déj « vue mer »

La mer en bas de notre Cabanas
Lumières de fin de journée

Pourquoi l’île de Pâques et un endroit magique ?

Parceque c’est le seul endroit au monde où l’on voit des Moais (sans blague), rien que ça, ça vaut le détour.

On a beau les avoir vu en photos sous toutes les coutures, les voir en vrai c’est un choc.

Les alignements devant la mer : le site de Tongariki et ses 16 Moais parfaitement alignés que l’on voit au lever du soleil a quelque chose de magnétique.

Mais aussi la carrière de Rano Raraku où des centaines de Moais sont visibles dans le cratère du volcan où ils venaient tailler les statues.

On les voit là, laissés à l’abandon à divers stade de la fabrication comme si tous les tailleurs de pierre avaient posé leurs outils du jour au lendemain.

Tahai et ses couchers de soleil mythiques

 

Et les autres sites « mineurs » aussi

Grotte de Ana Kankenga
Les chevaux en liberté partout

Le cimetière du village

Parce que c’est une terre Volcanique 

L’île de Pâques s’est formée au milieu de l’Océan après que 3 volcans aient émergés il y a 100 000 ans.

Le cratère du volcan Rano Kau
Cratere du volcan Rano Kau

Le site d’Orongo sur la crête du volcan

Parce qu’il y a aussi des plages et une mer magnifiques et des super spots de surf

Bon pour être tout à fait honnête il n’y a deux plages mais avouez que le sable blanc, la mer tout ça sur fond de Moais ça claque sacrément…

« Into the World » à l’île de Pâques!
Baignade dans les eaux cristallines
Pic nic sur la plage
Les Moais de la plage d’Anakena

Les surfeurs sur la plage du village

Parceque les lumières et les couleurs sont incroyables

Je ne sais pas à quoi c’est dû, sans doute une combinaison des facteurs latitude, très faible pollution etc… mais les lumières là bas sont incroyables. Le bleu de la mer tranche avec le vert des prairies.

Que ce soit au lever ou au coucher du soleil ou à midi les lumières sont hyper vives

Et on peut revenir voir chacun des sites à des heures différentes de la journée, l’impression sera très différente en fonction des lumières.

Parceque les gens sont adorables

Les Rapa Nui sont des descendant des navigateurs venus des îles Marquises ou des îles Gambier. Ce sont donc des Polynésiens, et quand on connait le sens de l’accueil des Polynésiens, on n’est pas surpris d’être aussi à l’aise sur place.

Pour faire très simple, ce sont des polynésiens qui parlent espagnol (et leur langue Rapa Nui aussi). Sur l’île de Pâques on mange donc de la salade de poisson cru tahitienne et des empanadas chiliennes.

Passer à l’île de Pâques entre la Polynésie et l’Amérique du Sud, c’est vraiment faire une transition en douceur !

L’accueil Polynésien avec les colliers de fleurs
Fête locale
Départ avec les colliers de coquillages

Parce que l’histoire de cette île est complètement unique et hallucinante

Si vous nous questionnez sur l’histoire de l’île de Pâques attendez vous à une réponse enflammée de notre part. Nous avons vraiment adoré notre passage sur l’île et avons essayé d’en savoir le plus possible sur l’histoire si particulière des Rapa Nui.

L’arrivée sur l’île d’un groupe d’explorateur Polynésiens, la période de construction des Moais, les premiers contacts avec les européens, la chute des Moais, la colonisation chilienne, les rafles d’esclave par les Péruviens, l’utilisation de l’île comme enclos géant pour l’élevage des moutons pendant que les Rapa Nui sont parqués dans des réserves etc… Toutes les étapes de l’histoire de ce peuple sont étonnantes et fascinantes.

Aujourd’hui les 3000 Rapa Nui de souche restants se battent pour essayer de récupérer des bribes de leur culture en partageant entre eux ce qu’il leur reste de souvenirs : une vieille chanson traditionnelle connue par une seule ancienne dans le village, une danse que telle famille est encore capable de pratiquer. Ils mettent tout cela en commun pendant leur festival annuel pour que cela ne soit pas perdu comme l’a été la capacité de lire l’écriture unique de l’ïle de Pâques.

Les tablettes de Rongo Rongo, l’écriture Rapa Nui que personne ne sait plus lire aujourd’hui!
Le musée de l’histoire Rapa Nui

Et parce la vie y est douce!!

Nous avons passé 4 super journées à l’île de Pâques agrémentées de grandes balades, musées, glaces sur le port, match de l’équipe de France etc…

Victoire des bleus face à l’Argentine à 8:00 du mat!

Pic nic improvisé

On quitte l’île de Pâques en étant vraiment tombés sous le charme…

Direction maintenant l’Amérique du Sud, un nouveau monde, une nouvelle langue, une nouvelle culture, des retrouvailles pour Capu et moi 16 ans après notre premier grand voyage là bas.

Nous faisons une escale à Santiago quelques heures avant un vol de nuit pour Bogota.

Tu sais que tu es parti en voyage depuis un moment quand tes enfants considèrent le Duty Free de l’aéroport de Santigo comme leur salle de jeux

 

8 commentaires

  1. Superbe, mais ça m’explique toujours pas comment ils ont transporté leur bonshommes, les ont mis debout, avec un grand chapeau en plus ?! Un prochain article ?? Bises

    1. Ah un bon nombre de choses ont été expliquées depuis même s’il reste des mystères, cela fera peut être l’objet d’un nouvel article oui!

  2. Bonjour Damien, toujours de belles photos mais je crois que c’est vraiment Tahiti et L’ile de Pâques mes préférées
    Plus les mois passent et vous avez tous l’air super heureux
    A bientot

Répondre à Damien Delannoy Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *