Thaïlande // Les éléphants racontés par Coline

A Chiang Mai et a Chiang Rai, nous sommes allés 2 fois dans des camps des éléphants. Nous avons choisi d’aller dans des camps où on ne monte pas sur les éléphants (car ça les embête) et où ils font que des choses qu’ils aiment.

L’éléphant est un animal sacré dans la religion hindou (le dieu Ganesh a une tête d’éléphant) et dans la religion bouddhiste.

Ganesh au Temple Wat Doi Suthep
Éléphant sur la façade du temple bouddhiste Wat Phrasing

En Thaïlande, ce sont des éléphants d’Asie. Ils sont plus petits que les éléphants d’Afrique et ils ont de plus petites oreilles (les éléphants d’Afrique se servent de leur grande oreilles pour se rafraîchir)

Avant en Asie du Sud-Est, les éléphants étaient utilisés pour transporter du bois ou faire la guerre.

Ils vivent dans les forêts tropicales humides et peuvent vivre dans la montagne jusqu’à 3000 mètres d’altitude.

Ils courrent jusqu’à 20 km/h, ils vivent en général jusque 70 ans, la femelle garde son petit dans son ventre pendant 22 mois.

Quand nous sommes arrivés au camp des éléphants, il y avait plein de tenues Karen (un peuple qui vit en Birmanie et en Thaïlande) et ils nous en ont prêtés pour ne pas se salir.

Ma 1ère tenue Karen
Ma 2ème tenue Karen

D’abord, nous avons nourri les éléphants. Ils sont végétariens : ils mangent des plantes, des fruits, des légumes (nous leur avons donné des citrouilles, des bananes et des cannes à sucre). Les éléphants passent la plupart de sa journée à se chercher de la nourriture et de l’eau en se promenant dans la forêt : ils mangent presque 200 kg de nourriture par jour.

 

Dans les camps, c’est bien les touristes donnent déjà une partie de la nourriture qu’il leur faut.

La première fois :  Il y avait 5 éléphants adultes et un éléphanteau de 3 mois. Le petit voulait jouer mais quand il veut jouer il nous pousse et il a beaucoup de force. Ensuite, on est allé dans un endroit où il y avait de la boue et on s’est baigné dans la boue avec les éléphants, c’était marrant et les éléphants ont l’air de beaucoup aimer cela.

Après, on est allé dans une cascade pour se rincer.

La deuxième fois, chez Sophie à Elephant Steps : il y avait une maman (Mélanie) et sa fille adulte (Gypsie). Et aussi un très vieux éléphant que Sophie a acheté car il était maltraité :

Papykoun était encore utilisé dans les tours où ils sont montés par les touristes toute la journée il y a encore quelques mois. Il est très vieux,a été maltraité et mérite sa retraite

On a d’abord fait un trek dans la jungle avec les éléphants. Dans les grandes descentes et montées, on croyait qu’ils n’allaient pas y arriver mais ils sont très agiles et ils ont réussi.

Ensuite, on a passé un moment dans la rivière avec eux à s’arroser.

On est monté dessus mais cela ne les dérangeait pas car ce n’était pas long et il n’y avait pas de selle.

Jeux sur la rivière pendant que les éléphants continuent la baignade

 

C’était trop cool parce qu’on ne peut pas souvent voir des éléphants de près et se promener avec eux !

Je vais vous parler aussi du caca d’éléphant qui est très utile : on peut en mettre dans les plantations cela renforce la terre . Dans notre écolodge dans la montagne,  on en a utilisé pour fertiliser la terre pour ensuite planter des choses dans le potager.

Jardinage avec de l’engrais d’éléphant à Spicy Villa

A Chiang Mai, nous sommes allés visiter un endroit qui s’appelle Poopoopaper où l’on fabrique du papier avec du caca d’éléphant.

Mais n’est pas la même matière que le papier que l’on fait avec les arbres. La matière est douce.

Le caca d’éléphant peut servir à faire du papier car il n’y a quasiment que des fibres dedans qui viennent de tout ce que l’éléphant a mangé. On peut en faire avec des autres caca d’animaux mais c’est moins efficace car il y a beaucoup moins de fibres.

On a vu toutes les étapes de fabrication :

  • Etape 1 : Le nettoyage

On le trempe le caca d’éléphant dans des tonneaux remplis d’eau pour le nettoyer

Ensuite on le met dans un grand chaudron avec de l’eau très chaude pour enlever les microbes et on mélange.

Et après, on le fait sécher : il n’y plus de caca, ce ne sont que des fibres :

  • Etape 2 : Le mélange et la couleur

On met le caca d’éléphant dans une machine avec du colorant alimentaire d’une seule couleur et des chutes de papier de la même couleur puis la machine mélange.

A la fin, on obtient des boules de couleurs :

 

 

 

 

 

  • Etape 3 : Étaler les boules de papier

On met la pâte sur un tamis et on fait des tous petits morceaux et après on les étale sur toute la plaque

 

 

  • Etape 4 : Séchage

On met les plaques sur des bouts de bois pour les faire sécher au soleil pendant quelques heures.

Et après il ne reste plus qu’à décoller la feuille de papier !

A la fin, il y a des cahiers, carnets, enveloppes etc… qu’on peut décorer.

Choix des décorations
Sympa de faire un peu de DIY

Je trouve ça super de pouvoir faire du papier avec du caca d’éléphant de façon naturelle sans produits chimiques plutôt que d’avoir à couper des arbres.

A bientôt

14 commentaires

  1. Bravo ma Colinette, super intéressant, moi j’aurais eu peur qu’un éléphant me marche sur les pieds ! Merci d’avoir pris le temps de nous partager tout ça, c’est magnifique ! Je vous embrasse avec des baisers taille-éléphant!

  2. Trop bien ma coco, je ne savais pas qu’on pouvais faire du papier avec du caca d’elephant, c’est vraiment sympa de nous faire découvrir des trucs aussi cool en prenant le temps de faire des supers articles comme ça! Nh’esite pas a en faire plein d’autres si tu vois d’autre choses aussi cools! 🙂

  3. Coucou Coline,

    Merci beaucoup pour le reportage. Tu nous as appris beaucoup de choses sur les éléphants. Vous avez eu beaucoup de chance de les approcher de si près. On aimerait tellement faire ça comme sortie de fin d’année, mais les maîtresses disent qu’on ne peut pas… 🙁
    On a été surpris de découvrir qu’on pouvait faire du papier avec du caca. Au début, on a trouvé ça dégoutant, mais en fait, ça a l’air génial! On va essayer de fabriquer du papier en classe du coup!

    Romy: qu’est ce qu’on peut faire d’autre qu’un cahier avec le caca d’éléphant?
    Faustine: est ce que tu sais que les bains de boue sont bons pour la peau?
    Clément: est ce que tu arrives à faire tes devoirs au milieu des éléphants? 🙂
    Sacha: est ce que l’eau de la cascade était froide?
    Clémentine: je suis une nouvelle élève de la classe en ce1 et je découvre ton tour du monde. J’ai hâte de te rencontrer.
    Lou: on commence la piscine au Mont Verdun aujourd’hui.

    On te fait tous de gros bisous et à très vite!

  4. Ce reportage est magnifique. Je félicite ma petite-fille qui a un vrai talent. Ca me plait beaucoup, je me suis regalé avec tes textes et les photos. Je suis fier de toi ma Colinette et je vous embrasse tous.
    Petito

  5. Coucou Coline,

    Tu es trop belle en tenue de Karen !
    On a lu ton reportage avec Louis et Valentin, ils l’ont trouvé très bien.
    Louis se demande si c’est génant d’avoir de la boue sur le corps.
    Valentin se demande si vous vous êtes bien amusés.
    Louis se demande si le trek était épuisant.

    On espère que vous passez un super voyage, ça a l’air génial !

    1. Hello les cousins!
      Non la boue sur le corps c’est trop rigolo ca glisse, et puis on s’est nettoyés dans la rivière avec les éléphants.
      On s’est bien amusé surtout à se lancer de la boue dessus et à plonger dedans.
      Le trek n’était pas trop difficile!

      Biz a vous dans le froid

  6. Coucou coco, c’est constance
    J’adore le bain de boue des éléphants c’est trop drôle.
    Mardi j’ai fait un exposé en classe avec papinou sur le pôle sud.
    Tu me manques

    Bisous

  7. Salut Coco ! Ton article est génial et j’en ai beaucoup appris sur les éléphants ! L’histoire du papier avec leur caca était très intéressante ! J’espère que tu apprendras d’autres choses pour nous les faire partager ! Bon voyage !
    Aliénor <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *