Myanmar // Partie 1 – Yangon et le Sud

18 – 26 Décembre 2017

Avant toute chose et pour éviter de faire ceux qui se la ramènent en disant Myanmar et pas Birmanie parce qu’ils y sont allés… Les deux dénominations Myanmar et Birmanie existent même si le nom officiel est Myanmar. La raison est que les Bamas (d’où vient le mot Birmanie) ne sont que l’une des 135 ethnies qui composent le Myanmar, elle est l’ethnie majoritaire certes, mais décrire le pays comme la Birmanie est incomplet. Et sur place les gens préfèrent qu’on dise Myanmar. Bref, du coup maintenant on dit Myanmar.

Ensuite que dire d’un pays qui a été pendant si longtemps dirigé de main de fer par une junte militaire et qui ne s’est vraiment ouvert au monde que depuis 2010-2011 ? Que dire d’un pays qui est capable du jour au lendemain de déménager sa capitale administrative dans une ville fantôme construite pour l’occasion au centre du pays pour d’obscures raisons paranoïaques ? Que dire d’un pays ou du jour au lendemain le gouvernement décide de changer le sens de circulation parce que la circulation à gauche ça rappelle trop l’héritage colonialiste des anglais (Evidemment aujourd’hui encore les ¾ des voitures/bus etc… ont le volant à droite, ça donne un beau bazar sur la route) ? Que dire d’un pays où, dans les campagnes, on traverse des villages sans électricités et où les paysans labourent les champs avec leur bœuf et battent le blé comme au Moyen-Age chez nous ? Que dire d’un pays composé de 135 ethnies différentes avec leurs langues, leurs costumes, leurs coutumes ? Que dire d’un pays ou la 4G dans ce même village sans électricité est quasiment aussi bonne que dans le centre de Lyon alors qu’il y a 15 ans les étrangers ne pouvaient téléphoner que depuis 3 villes dans le pays ; et où on peut faire des appels Whatsapp Vidéo (ce qu’on ne pouvait pas faire depuis Oman, restrictions oblige…) et lire les sites d’info européens sans aucune censure ? Que dire d’un pays où la magie d’un lieu comme Bagan vous émeut au plus profond par sa beauté envoûtante ? Que dire d’un pays ou la religion prend une telle place dans la vie des gens et où l’on trouve des pagodes et des temples à tous les coins de rue avec des Bouddhas par centaines?

Je suis arrivé au Myanmar avec en tête beaucoup d’images fausses. Je pensais trouver un pays où les gens ne sont pas libres de parler parce qu’ils sont sur écoute, avec des militaires un peu partout pour baliser les chemins autorisés aux touristes, avec des enfants pauvres dans les rues..

Toutes ces idées ont été progressivement balayées, mais pour être honnête, j’ai mis un peu de temps à « rentrer dans le pays ». Après Oman, où tout était si facile, et où nous avions une liberté folle avec notre voiture, et après Bangkok ou nous sommes restés que très peu de temps, le Myanmar est un pays un peu plus compliqué à appréhender. La nourriture n’est pas tip-top, faire manger les enfants tous les jours a parfois été très pénible. Dés que nous avons essayé de manger du vrai « local », les enfants ont été  malades au début du séjour. Les gens parlent très peu anglais et se faire comprendre, quand on y arrive, prend du temps. Les hôtels sont assez chers, surtout à Hpa An nous avons passé Noel dans un hôtel vraiment miteux.

Bref, la première semaine, même si nous avons eu des moments hors du temps comme la soirée au monastère à Mawlamyine, a été un peu mitigée ; et ayant eu entendu tellement d’échos positifs du Myanmar je me suis demandé si nous n’étions pas en train de passer à côté de quelque chose. Heureusement nous avons pu prendre de le temps par la suite de découvrir ce pays magnifique et apprendre à vraiment l’aimer.

Arrivés à Yangon après notre escale à Bangkok nous n’avons pas vraiment été séduits par la ville. Nos deux jours sur place nous ont donné l’impression d’une ville polluée, embouteillée à l’extrême (Yangon est la seule capitale d’Asie interdite aux deux roues), pas du tout adaptée aux piétons.

Première promenade dans Yangon

Pour la blague, avec les enfants nous avons remarqué que le petit bonhomme sur le feu vert piéton ne marche pas comme chez nous, il court…. Cela résume bien l’ambiance « run for your life » quand on traverse une route. Le premier jour, on s’est même retrouvé face à une voiture qui accélérait dans la direction de Coline qui était un peu à la traîne derrière ! On a halluciné. En fait les gens sont tellement sur les nerfs à cause du trafic qu’ils en deviennent complètement fous ! A noter que, comme il n’y pas toujours de trottoir, ou qu’il est envahi par les vendeurs et véhicules en tous genres, cela ne facilite pas la vie du marcheur.

Entrée de la Pagode Swhedagon

Bref, hormis cette ambiance pas vraiment sympathique, il faut quand même admettre que rien que pour la pagode Shwedagon, la ville vaut le détour. Quelle entrée en matière du Myanmar ! La Pagode Shwedagon est hallucinante dans ses proportions et son style, la visite vaut vraiment le coup surtout en fin de journée lorsque tout s’illumine.

Novices en visite à la pagode Shwedagon

 

Nous découvrons aussi la ferveur des Birmans teintée de superstition. Après Oman et ses mosquées sobres et austères et son absence d’image du prophète, ici c’est tout l’inverse, du clinquant et des images de Bouddha à l’infini des vendeurs de tout et n’importe quoi à l’intérieur de la pagode, un distributeur de cash etc…!

La visite a aussi été pour nous l’occasion de tester la popularité des enfants auprès des Birmans. Les enfants se sont très vite retrouvés agrippés par des jeunes qui voulaient faire des photos avec eux, cela les faisait moyennement marrer. Les Birmans surtout dans les grandes villes sont curieux de voir des type européens, qui plus est des enfants aux cheveux ondulés qui tendent un peu vers le châtain. Et comme ils sont tous équipés de Smartphone Chinois dernier cris ce sont les rois du Selfie. Pour l’anecdote, les smartphones et le téléphone mobile de manière générale ne se sont démocratisés au Myanmar que depuis 2010-2011, avant une carte SIM coûtait 5000 $ ; depuis ils ont vite rattrapés leur retard.

On sent quand même qu’il y a une vraie curiosité des Birmans à notre égard, c’est très sympa car cela fonctionne dans les deux sens. Les gens viennent nous parler, nous prennent en photo discrètement (ou pas), les moines nous abordent pour discuter de tout et de rien et pratiquer leur anglais!

Notre deuxième journée à Yangon a été consacrée à la visite du marché aux pierres précieuses (Bogyoke Market) ; le Myanmar étant un des plus gros producteurs au monde de pierres précieuses (cela fera peut être l’objet d’un article de la part des enfants) et à la Sule Pagoda dans le centre colonial.

A ce stade les enfants, enfin surtout Coline, commencent déjà à saturer un peu des pagodes et des Bouddhas (on est le jour 2/26 au Myanmar…. c’est pas gagné…)

Ensuite direction le Sud: Hpa An (Etat Karen) et Malwamyine ou Moulmein en Français (Etat Chan): jusqu’à il y a quelque années ces états n’étaient pas accessibles aux touristes du coup les infrastructures sont plus roots et on ne trouve pas, par exemple, de resto à touristes partout comme ailleurs.

Notre itinéraire au Myanmar

Notre bus Yangon – Hpa An est le meilleur bus ever pris par les enfants. Sièges ultra large, écrans avec films et jeux vidéos, le rêve ! Et il faut venir au Myanmar pour voir ça !

Bus Yangon – Malwamiyne

Malwamyine est une charmante petite ville mais on en a pas vu grand-chose finalement car les enfants ont été malades chacun leur tour.

Capu aura quand même fait une petite ballade à vélo dans les villages environnants avec Hadri

Le jour suivant nous sommes allés voir la pagode Kyaikhtanlan qui a une vue à couper le souffle sur le fleuve Thalnwin.

Partie de Uno sur la pagode en contemplant le coucher du soleil

Séance devoirs à notre hôtel à Malwamyine
Partie de Uno endiablée

Et nous avons visité l’ile des Ogres (Bilu Gyun) qui abrite de nombreux artisans : sculpteurs de bois, fabrique de chapeaux en bambou, fabrique et gisement d’ardoise, et fabrication d’élastiques qui nous a tous scotchés!

Fabrication d’ardoise
Atelier du sculpteur sur bois

Fabrication de chapeaux en feuilles de bambou

Fabrication d’élastiques
Élastiques en cours de séchage

Et dans la même journée, le plus grand Bouddha couché du monde.

Le Bouddha Win Sein est un monument complètement surréaliste, la construction a été lancée en 1992 par un moine qui avait eu un songe lui demandant de réaliser une œuvre grandiose à la gloire de Bouddha, Il fait plus de 200m de long, 40m de haut.. Il n’est pas vraiment terminé et déjà un peu décrépi donc en rénovation.

La route qui mène au Bouddha est bordée de 500 statues de moines aux visages tous différents…

Et parce qu’il n’y a pas de raison de s’arrêter là, ils ont démarré la construction d’un deuxième encore plus grand (300m) en face. Vraiment hallucinant !

Son grand frère en construction en face!

Notre dernier soir à Malwamyine nous avons vécu un moment incroyable. Nous étions dans le jardin de l’hôtel quand nous avons entendu des chants d’enfants. Nous avons suivi le son et, un pâté de maison plus loin, nous arrivons devant un monastère ou de jeunes novices (filles) nous invitent à entrer. Nous nous retrouvons à prendre le thé, de la salade de feuille de thé et des gâteaux bizarres avec une trentaine de petites novices entre 4 et 16 ans environ.

Après une période d’observation, Coline détache ses cheveux et là toutes les petites filles au crâne rasé se précipitent pour les toucher, les brosser, les coiffer…. Capucine fait de même et elles se retrouvent entourées d’une myriade de petite filles qui prennent soin d’elles. Pendant ce temps, on essaye aussi de communiquer avec les autres en jouant avec des élastiques en tapant dans les mains etc… Au final, on aura passé 1h30 à échanger, à rire, sans parler un mot de langage en commun, c’était un moment très inattendu et très fort.

Jeux de main avec des élastiques

Nous effectuons le trajet Malwamyine-Hpa An en bateau sur le fleuve Thalnwin avec un arrêt au magnifique Monastère U Na Auk, qui vaut vraiment le détour.

Nous tombons en plein sur un shooting photo au monastère, l’occasion de voir les costumes traditionnels.

Vue du centre de Hpa An

Hpa An en soit ne nous a pas laissé une impression géniale, d’autant que notre hôtel était vraiment pourri.

Les environs en revanche révèlent de vraies petites perles. La Bat Cave avec ses millions de chauves souris qui sortent à la tombée de la nuit.

Vue en surplomb de la Bat Cave

Ou la Kauw Kah Tong Cave où nous sommes allé deux jours d’affilés pour profiter de la piscine et observer la vie locale.

Coline qui kiffe toujours autant les Bouddhas
La piscine de la Kauw Kah Thong Cave

Tout le monde vient se rafraîchir et se laver!

Nous passons un après midi très sympa dans le resto avec vu sur la piscine et sur les rizières autour.

Nous avons fêté Noël avec deux autres familles de voyageurs très sympa rencontrées la veille, dans un resto ou le patron aura essayé de nous mettre dans l’ambiance de Noël.

Au resto le soir de Noël

Et les enfants auront eu chacun un petit cadeau du père Noël. Clément une peluche Pikachu, Coline un collier avec un pendentif éléphant et Hadrien un puissance 4 (cadeaux trouvés à l’arrach à l’aéroport de Bangkok).

Clém tout heureux avec son Pikachu

Un Noël loin de la France donc mais avec nos amis de voyages et entre nous 5, nous aurons passé un très bon moment!

L’étape suivante sera Kalaw, dans le centre du pays que nous rejoignons après un bus de nuit.

L’attente du bus (on est arrivé un peu en avance à la « gare ») se fera assis sur des tabourets sur le trottoir dans la ville plongée dans le noir pour cause de coupure de courant (quotidiennes dans la ville).

Encore une fois les enfants font preuve de stoïcisme et ça se passe presque sans râler…

11 commentaires

  1. très sympa ce reportage : tu nos fais voyager avec toi ! J’apprécie +++ le temps que tu consacres à ça ! Merci Damien.
    Le plus en forme des enfants semble Hadrien, non?

  2. Merci Damien pour ce superbe reportage, surtout que comme Capu le dit, vous avez autre chose à faire…
    Vous êtes vraiment deux pros de la communication.
    Et comme vous êtes très moches tous les 5, les photos sont complètement ratées (ah ah…)
    J’espère que vous vous êtes bien reposés sur les différentes îles « KOH et cie ».
    Quant à nous en France, on est malade de jalousie car il fait un temps extrêmement dégueu depuis 4 semaines, énormément de pluie, vent etc…
    Plein de bizzzz à vous 5

  3. Coucou à vous,
    Merci pour le voyage et les partages à distance.
    Armand adore les photos de temples et de bouddha : il veut bien remplacer Coline quelques jours 😉
    Il trouve Hadrien en forme et souriant, ca le rassure sur le déroulement du voyage.
    Alice voudrait savoir si vous revenez bien en août. Alors ?
    Ici, quelques travaux en perspective, des stères de bois à rentrer, le potager à désherber. La routine :-))
    Et surtout des tonnes de neige qui tombent : vivement les vacances !
    Chaleureuses pensées,
    Nous 5.

  4. Hello les amis!

    Je viens de lire avec grand plaisir votre reportage sur Myanmar, je le montrerai prochainement aux enfants! Bravo pour ce périple et toutes ces belles photos! Nous sommes avides de news de votre part…
    De notre côté, nous préparons également un petit voyage: départ le 11 février pour le Sénégal! Nous avons tous hâte, même si nous ne partons que 12 jours…
    J’espère que vous pourrez ouvrir mon fichier de vœux grâce au lien suivant
    https://drive.google.com/open?id=16NZrMC_i_fNiExL6M3GfbybnnRo3JRsZ

    Grosses bises à vous 5!

    Sandrine et Matthieu

      1. Je voulais dire à Hadrien que je suis complètement admirative de son travail sur les pierres précieuses 🤗
        C’est bien écrit, intéressant et les photos sont superbes
        Bravo mon chéri et je suis ravie de voir ton beau sourire sur toutes les photos.
        Bisous 😚

  5. Super ! Merci de prendre ce temps pour nous permettre de partager vos aventures. Les photos sont top, super moment à Malwamyine visiblement ! Gros bisous à tous et Coline en particulier 😘

  6. Salut la famille,
    Super neige aux Menuires le we dernier ! 🙂
    Hiver chaud et pluvieux de notre côté,
    Adèle : « notre maitresse a été absente alors on a eu des remplaçants(e)!!!!!!!!! »
    Rdv a New York en avril ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *